Le petit monde de Mariebruxelles

Mes coups de coeur et/ou de gueule, et un peu de tout (tricot, crochet, cuisine, bricolages, les chats, quelques photos glanées ici et là, etc.)

14 févr. 2006

Madame Serkeyn

Sous ce nom à consonnance barbare (pour les non-Belges), se cache la dame qui nous enseignait la couture quand j'allais à l'école primaire.

Cela fait plusieurs fois ces derniers jours que je repense à elle et la photo du bloc de tissage que j'ai vue aujourd'hui sur le blog de Cécile m'a rappelé plein de bons souvenirs.

tissage

A l'époque - je vous parle d'un temps que les moins de quarante ans ne peuvent pas connaître - toutes les petites filles apprenaient les bases de la couture, du tricot et du crochet.  Et si nos mères ou grands-mères ne l'avaient pas déjà fait, l'école veillait à ce que ces différentes techniques n'aient plus de secrets pour nous.

Madame Serkeyn - paix à son âme - était une vraie peau de vache, il faut bien le reconnaître.  Pour la plupart des élèves, ses cours commençaient dans la terreur et finissaient souvent dans les larmes.  Si un ouvrage ne lui plaisait pas, elle le faisait recommencer jusqu'à ce qu'il ressemble à ce qu'elle attendait.  Et elle plaçait la barre très haut....

Curieusement, elle m'avait à la bonne, comme on dit.  Un jour qu'elle nous demandait ce que nous voulions faire plus tard, j'ai répondu "couturière".  Je précise que j'étais sincère.  Ma mère avait une amie, styliste de mode, qui me donnait des chutes de tissus dans lesquels je taillais des vêtements pour ma poupée (c'est de là, je pense, que me vient ce goût pour les belles matières et plus particulièrement la soie) et je rêvais de faire comme elle. 

Bref, l'idée qu'elle ait pu éveiller une vocation avait beaucoup plu à Madame Serkeyn, qui, du coup, m'avait prise sous son aile protectrice.  Elle m'a donné le goût du travail bien fait, de la patience et des petits points presqu'invisibles.

Je ne suis pas devenue couturière (mais je couds, je tricote et je crochète toujours) et j'espère sincèrement qu'elle ne l'a jamais su.

Merci Madame Serkeyn pour tout ce que vous m'avez apporté  !    rose_blanche

Posté par mariebruxelles à 11:55 - Permalien [#]